Muriel

Ag√©e de 34 ans, je dessine me semble-t-il, depuis toujours. D√®s mes premi√®res ann√©es √† l'√©cole, mes professeurs exprim√®rent √† mes parents leur √©tonnement lorsque je m'appliquais √† r√©aliser des sc√®nes en perspective √† l'√Ęge o√Ļ tous mes camarades dessinaient normalement ¬ę √† plat ¬Ľ, allant √† l'essentiel. Il me semble que j'ai toujours ¬ę regard√© autrement ¬Ľ, en ne dessinant pas ce que je sais, mais ce que je vois. Jusqu'√† mes dix ans environ, tout ce qui passait sous mes yeux et pouvait √™tre attrap√© au vol par mes crayons devenait sujet d'√©tude, avec toujours cette m√™me obsession, √™tre absolument identique √† l'original.

C'est à onze ans que, particulièrement inspirée par une pochette de disque de Jacques Brel, je dessine mon premier portrait de célébrité. Si j'en souris aujourd'hui, j'en fus très fière! Puis je ne m'arrêtai plus. Les années, l'obstination, la patience ont formé mon travail actuel, qui je l'espère, évolue encore et grandira toujours.
N'ayant donc jamais suivi de parcours acad√©mique, √™tre autodidacte ne fut pas toujours facile. Puis, remportant diverses prix nationaux ou internationaux, et ainsi la reconnaissance des ma√ģtres, la confiance qui m'avait parfois fait d√©faut naquit.

Aujourd'hui, l'amour de mon travail avec un grand A, cette satisfaction du but atteint lorsque les yeux de mes clients s'embuent d'émotion à la vue de mes dessins, cette passion indicible qu'est pour moi le portrait, comble au-delà de toute attente la reconnaissance d'un parcours atypique.

Articles de presse

2007
2005
2002
2002
2000